Altroconsumo: explication de l’Aifa pour les sirops contre la toux pédiatrique

Ne baisse pas la controverse sur les sirops contre la toux pour une utilisation purement pédiatrique. En France, en fait, de tels produits ont été retirés du marché ou autrement soumis à une loi plus restrictive concernant la dispensation des travaux de pharmaciens,

La raison n’est pas tant due à l’effet de dommages que de tels produits pourrait causer à l’enfant, comme pour la preuve de l’absence d’une littérature égale à celle de l’adulte afin d’en assurer l’efficacité et la sécurité d’utilisation.

Mais à ce stade, il est demandé, en effet, s’il est demandé à la note de l’Association des Consommateurs, Altroconsumo, parce qu’en France il est interdit à la vente de mucolitici sous la forme de sirops pour les enfants de moins de deux ans, et en Italie, rien n’a été fait? C’est la raison qui justifie l’intervention de la part de l’Association vis-à-vis de l’AIFA pour répondre à la question postogli. En fait, en Italie, les sirops à base de acétylcystéine et carbocisteina disponible en Italie (Fluimucil, Solmucol, Lisomucil, Fluifort, Mucocis, Mucotreis et Sinecod la toux, pour n’en nommer que quelques-uns), en fait, ne sont pas contre-indiqué de moins de 2 ans: la notice n’est pas dans le cahier des charges.

Dans le même temps, Altroconsumo souviens comme si l’attente pour la norme plus restrictive à cet égard, les sirops contre la toux sont certainement pas recommandé pour les enfants de moins de deux ans, parce que les risques l’emportent sur les avantages.

Les petits enfants ont une capacité réduite de la toux et des sirops mucolitici peut entraîner une difficulté à respirer dans ce groupe d’âge. Les enfants français, qui avait pris le sirop à la base de l’acétylcystéine, carbocisteina et benzoate de méglumine, adapté pour l’amincissement des sécrétions bronchiques, et a eu une aggravation de leur capacité respiratoire. Source de la Photo: Fotosearch