Bronchospasme: causes, symptômes et traitement

Qu’est-ce que bronchospasme? Quelles sont les causes, les symptômes et la guérison? Le bronchospasme est une contraction des muscles des parois des voies respiratoires et rend la respiration difficile. Le principal symptôme d’un bronchospasme est une condition de la dyspnée et généralisée. Son signal est caractéristique de la respiration sifflante et se manifeste généralement par la toux. Elle est souvent associée à d’autres conditions, telles que l’asthme ou la bronchite. Le bronchospasme est tributaire d’un certain nombre de conditions qui suivent: les muscles lisses des bronches contrats, la muqueuse peut devenir enflammée, et deviennent enflés et le mucus qui est produite dans une quantité excessive.

Causes Les principales causes de bronchospasme sont la réduction de l’espace intérieur des bronches et de l’irritation des tissus qui les entourent. Toutefois, ces conditions, à leur tour, dépendent de diverses raisons (allergies, les infections, les émotions, les irritants). Chez les enfants (en particulier chez les nourrissons jusqu’à 6 mois de la vie) et chez les personnes âgées, les attaques de l’obstruction bronchique sont presque toujours causés par des infections des voies respiratoires d’origine virale, qui provoquent un gonflement de la membrane muqueuse de la paroi bronchique. Les symptômes La caractéristique des symptômes de bronchospasme sont la respiration difficile et accéléré, accompagné par les sons de sifflements au cours de l’expiration (respiration sifflante ou sifflement) qui sont ressenties par le médecin dans le stéthoscope (uniquement dans le plus aigu peut être ressenti, même sans équipement). La difficulté dans la respiration est un sentiment d’oppression de la poitrine, qui dépend en fait de la réduction de l’espace à l’intérieur des bronches.

La toux, dont il existe plusieurs classifications, est un autre symptôme important qui est souvent attribuée à un bronchospasme. Soins Le médicament de premier choix contre le bronchospasme est le salbutamol, qui a une action rapide bronchodilatateur: vous pouvez nourrir en pulvérisation ou avec un nébuliseur. Dans tous les cas, cependant, le bronchodilatateur peut-être pas assez: dans ce cas, vous devez immédiatement consulter votre médecin d’évaluer le besoin de recourir à la cortisone par la bouche ou à un traitement adéquat. Enceinte, ou à vouloir limiter la consommation de médicaments, vous pouvez recourir à des remèdes naturels. Plusieurs études ont en effet montré que les personnes qui souffrent de bronchospasme ou des symptômes de laryngospasme peut éprouver une amélioration, mais doux, manger généralement des aliments qui contiennent des Oméga-3 acides gras. En outre, la broméline (une substance qui peut être extraite de l’ananas) a des propriétés anti-inflammatoires et des propriétés apaisantes, ainsi que les différents types de fruits et de légumes.