Cholestérol: se battre avec un champignon et d’une fleur

Le cholestérol peut être aussi combattu avec des produits d’origine naturelle, nous économisons de l’utilisation de médicaments spécifiques. Les découvertes scientifiques les plus récentes dans ce sens sont très réconfortant et encourageant. N’aurais jamais pensé qu’un champignon et d’une fleur sont incapable de lutter contre un taux de cholestérol élevé?

Et pourtant, il semble en être ainsi. Les mis en évidence Cesare Sirtori, doyen de la faculté de Pharmacie de L’Université d’État de Milan. Le savant a fait connaître les propriétés relatives au champignon de riz rouge de la chine, et à une substance qui est dérivée à partir de la pivoine canadien. La première est par le temps utilisé dans la production de vin de riz, et aurait une action importante contre le cholestérol grâce à une substance particulière, c’est à dire la monacoline K, qui jouent un rôle similaire à des substances contenues dans les médicaments qui ont pour objectif de réduire le niveau de cholestérol dans le sang.

La la berbérine au lieu de cela, la substance qui est extrait de pivoine canadien, serait capable de le faire de la manière que le foie produit de la bile.

Il a été découvert que l’association d’un champignon et la berbérine est en mesure de déterminer un effet salutaire, car il serait capable d’agir sur les cellules du foie qui capture les lipoprotéines riches en cholestérol. Une aide valable en bref, contre l’excès de cholestérol.

Ouvrir de nouvelles perspectives sur les substances naturelles capables d’agir contre le cholestérol est très important, car il représente une occasion de mettre en œuvre des stratégies thérapeutiques innovantes permettant d’éliminer les effets secondaires induits par les médicaments couramment utilisés.

Image prise à partir de: edio71.splinder.com