Douleur dans les côtes: causes et remèdes

La douleur d’une fracture de côtes, qui est à la droite ou à la gauche, il peut être très ennuyeux et parfois vient affecter aussi le dos. Il peut se manifester dans un flottant ou en continu, et souvent alarmant, car il est pensé à une maladie grave, comme une tumeur. En réalité, les causes sous-jacentes de la maladie peuvent être nombreux. Plus que d’obtenir dans la panique, nous devrions nous soumettre à un contrôle médical, afin d’avoir un diagnostic précis, qui indique ce qui est dû à tout. Même une simple radiographie peut nous aider à comprendre ce qu’il en est vraiment.

Les causes

Les causes de la douleur avec une nervure sont différents. On pense souvent que la douleur dans le dos et intercostaux jusqu’au sternum est causée par un coup de froid. En réalité, cela peut être affectée par diverses maladies, telles que les ulcères ou pleuriti, musculaire, la distraction des cartilages des côtes.

Parfois, le problème peut être lié à un craquage rib ou d’un os fracturé. Dans de tels cas, nous nous rendons compte que la douleur s’aggrave quand il prend une profonde inspiration, vous le plier ou il met la pression sur la zone touchée. La pratique d’un sport de contact, ou de souffrir d’ostéoporose sont de véritables facteurs de risque, de ne pas être sous-estimée.

Pendant la grossesse, l’augmentation de la taille de l’utérus, les seins lourds et les changements hormonaux entraînent souvent une douleur dans le côté. Nous ne devons pas oublier que les muscles autour de la région pelvienne s’étendant dans la correspondance des niveaux élevés de progestérone.

Un problème majeur est représenté par des douleurs dans la intercostal, dont l’origine peut être retracée dans les os, les muscles, les organes internes de la poitrine ou extratoracici (colite ulcéreuse), pancréatite, ulcère gastro-duodénal) ou un trouble anxieux.

Recours

Remèdes pour les douleurs dans les côtes doivent être identifiés dans la correspondance à la cause, en prenant soin de la maladie qui est à la base de l’inconfort.

Dans le cas d’une fracture ou d’un phénomène de fissuration doit être privilégiée, absolument le reste, être en mesure d’avoir recours, au besoin, à la douleur tueurs. Pendant la nuit, il est préférable de maintenir une position semi-assise, à l’appui de la respiration. Pour guérir, le temps de récupération est d’environ 20 ou 30 jours.

Les médicaments anti-inflammatoires peuvent procurer un soulagement temporaire, par exemple dans une situation de douleur dans l’intercostal. Pour dorsalgia meilleurs instrumentaux de la physiothérapie avec l’application de techniques de repositionnement et de la manipulation des articulations myofascial.