La médecine moléculaire, les diagnostics et les plus avancés, la relation entre le médecin et le patient

L’adaptation du pays à la de nouvelles avancées dans le diagnostic et la thérapeutique des buts et à la Ministre de la Santé Livia Turco et l’Oncologue Umberto Veronesi, par l’établissement de la nouvelle Commission de l’Oncologie, de la National le 12 juillet dernier.

Pour faire face à une réalité, celle de l’oncologie, de plus en plus le besoin de formes novateurs de la recherche, et avancé, qui ont traversé dans les trois dernières années de révolutions important: le biomoléculaires, pour le codage de l’ADN, de radiologiques de diagnostic pour la détection des tumeurs de la taille des outils, et de l’éthique, de la mise en place d’une nouvelle charte des valeurs centrée sur la relation patient – médecin.

La Commission il ouvrira également à étudier, de localiser et de résoudre les problèmes déjà rencontrés dans le cadre de services médicaux, tels que l’effacement des différences entre les soins de Santé dans le Nord de l’Italie et de la Santé du Sud de l’Italie, le renouvellement de l’équipement et de la technologie utilisée dans les hôpitaux, le traitement des malades en phase terminale et de rationalisation des listes d’attente.

En octobre, il sera possible d’évaluer les premiers résultats des travaux entrepris par la Commission. A Déclaré Le Dr Veronesi. Et le National Cancer Plan sera alors le premier objectif à poursuivre.

Le Directeur général de la recherche scientifique et technologique du Ministère de la Santé, ainsi que les membres de la Commission, a déclaré que ce sera la tâche de la Commission pour enquêter et lutter contre le phénomène de la migration de la santé à l’étranger. Prometteur qu’en plus de la commission sur le cancer aura lieu, dans certaines commissions qui s’occupent de maladies cardio-vasculaires. Dictionnaire

Le séquençage de l’ADN

Le séquenceur utilise un microcapillare qui vous permet de déterminer la séquence nucléotidique d’un fragment d’ADN par la détection de la fluorescence. Après la migration électrophorétique l’échantillon frappé par une source de lumière laser à Argon, émet une fluorescence qui est détecté par un capteur.

Le signal traité par le logiciel affiche sous forme graphique, en quatre couleurs, la séquence de l’ADN en cours d’examen. La séquence de réaction peut être effectuée sur l’ADN simple et double brin, sur Cosmidi, B. A. C., et des fragments de P. C. R. Le marquage, qui prend place dans le cadre d’un P. C. R.-linéaire, et permet de marquer l’ADN dans les 5 en utilisant des amorces marquées, à la fois en 3′ utilisation d’indicateurs de fin étiquetés.

Le résultat de cette réaction sera de produire des fragments d’ADN, dans laquelle les différentes bases (G, A, T, C) sera identifié par quatre couleurs différentes. Chaque colorant réagit à la lumière par l’émission de ses propres fluorescence, cela permet d’exécuter les quatre réactions comme s’ils étaient un seul échantillon. La chimie du système, très flexible, combinée avec le nombre de bases en lecture pour chaque run (de 400 à 600 selon le type de capillaire), nous ont permis d’intégrer le système traditionnel de manuel de séquençage de la remplacer complètement. (Université de Rome Tor Vergata)