Maladie cardiaque: mise à jour des facteurs de risque

Pour les fins des événements de mortalité attribuable à une maladie cardiaque se produit chez les hommes, a été élaboré au cours de la quatrième Conférence nationale sur la prévention des maladies cardiovasculaires en Italie, promu par Anmco de la Fondation, sur le thème “ Pour votre cœur”, la mise à jour de la charte du risque cardiovasculaire à jour sur la base des preuves de ces dix dernières années en termes de maladie cardiaque.

Il est toujours interesssante remarque qu’en prenant comme référence la période entre 1998 et 2008, révèle une comme chez l’homme, l’obésité est un des facteurs de risque cardiovasculaire plus de sens, d’être capable de déterminer le risque d’une mesure qui, dans certains cas atteint jusqu’à 25% . Plus ou moins la même incidence est trouvé dans le sexe féminin, où l’obésité, les maladies métaboliques, diabète, en tête, détermine un risque allant de 8 à 24% .

Chez l’homme, il diminue également le risque de l’habitude de fumer, passé fréquence, passant de 31% en 1998 à 24% en 2008 . Contre la mauvaise situation économique des résultats pour les patients à risque accru de maladies liées au métabolisme, diabète, une fois dans la tête, l’autre grand facteur de risque, l’hypertension artérielle, constitue le facteur de risque, qui s’établit à 24% .

Il est également possible de construire des fonctions de risque spécifique pour les hommes et les femmes et pour les groupes d’âge de 35 à 54 ans et de 55 à 74 ans (l’âge, la pression artérielle systolique, les taux sériques de cholestérol, y compris le rôle protecteur de la c-Hdl habitude de fumer, et le diabète). Sont en cours, une analyse en profondeur pour évaluer le rôle prévisionnel de glucose dans le sang est considéré comme un facteur en continu.