Maladies respiratoires: le \ »Printemps de AIMAR\ »

Selon l’OMS, environ 20% des décès dans le monde sont imputables à des maladies respiratoires, après le cancer et les maladies cardiaques sont sur la troisième place du classement de la maladie à l’issue fatale. Ces données sont dans un triste augmenter en dépit du Système National de Santé a élaboré un Plan de Santé qui inclut, parmi les priorités de santé publique.

Pour ce AIMAR, l’Association italienne pour l’Étude des Maladies Respiratoires, a organisé la journée d’aujourd’hui, avril, 12, 16 Réunions dans 16 villes différentes, unies par des moyens de visioconférence, de lancer un défi national: à répandre la connaissance des maladies respiratoires, et s’engage à les traiter et à les prévenir.

AIMAR a les priorités de son programme: afin de prévenir le développement de maladies respiratoires, d’améliorer le diagnostic pour lutter contre la maladie dans le temps à l’avance, afin d’aider les patients à faire face avec la thérapie de réadaptation respiratoire, offrir du soutien aux patients dans les soins d’un spécialiste. En octobre dernier AIMAR organiser une Conférence, la Conférence du Consensus National en matière de Médecine Respiratoire” pour définir les normes de durable, la prévention, le diagnostic et le traitement des maladies du système respiratoire.

Le Printemps AIMAR, qui a eu lieu simultanément dans toute l’Italie a eu le mérite de relever les différentes Régions, de parler de soins de santé durable.

Printemps AIMAR