Médicaments: les Maladies Rares et de l’Union Européenne

Les Maladies Rares? Compliqué et inutile, mais l’europe, heureusement, a décidé de modifier l’approche pour ce type de maladies, par le soutien à la recherche et à aider les malades et leurs familles dans le focus sur le Droit Humain à la santé pour tous.

Rd: on en parle souvent, ils ont tous en commun le fait de ne pas être une affaire économique, les coûts élevés et de faibles bénéfices, cependant, ne sont pas isolés et touchent plus de personnes que le définissant comme un rares la récompense.

Touchent, en moyenne, une personne sur 2000, et en ce sens sont appelés rares, mais elles touchent des millions de personnes partout dans le monde.

L’Union européenne a décidé de faire face à la situation de la santé des malades rares mesures incitatives pour le réseau pour soutenir les personnes malades sont rares, et qu’ils peuvent obtenir à remplir avec leur travail étendues au sein de laquelle le système de santé ne parvient pas à établir lui-même.

Mettre à la disposition des malades et les médicaments nécessaires pour les soins n’était pas un simple fait, de l’900 médicaments connus pour le conseil de surveillance de l’européen de préparation pour les malades rares, seulement environ cinquante sont arrivés à la commercialisation dans les pharmacies.

L’objectif est de créer “un monde de papier” de la drogue, de la collaboration d’instituts et d’organismes pour obtenir de développer des thérapies adaptées aux Maladies Rares, actuellement connus.

Le Centre National pour les Maladies Rares, l’italien a veillé à ce que la livraison des résultats seront ceux qui de près d’un an, et que de nouvelles pratiques de dispenser des cours de formation et des cours de perfectionnement pour les médecins et les chercheurs qui sont impliqués dans le réseau de la recherche et le traitement des maladies rares, à une connaissance partagée de l’utilisation de tous, avec une économie considérable de l’argent et avec une meilleure dispersion de la drogue est encore prohibitif pour la plupart.

Les images sont prises par Uniamo.org Plus d’informations auprès de l’Association des VitArte de la région du Trentin