Mémoire: le rôle des vitamines du groupe B

La capacité de la mémoire pour être édité et de l’encadrement de toutes les façons possibles. Il est important de mettre en place des stratégies qui les aideront à maintenir l’intégrité de nos compétences sont liées à des souvenirs. Dans la vie de tous les jours, nous pouvons apprendre comment mettre en œuvre une série de comportements qui nous aident à améliorer nos capacités en termes de mémoire.

Tout en commençant à partir de l’alimentation. Cela peut être très important de développer les compétences de mémoire et d’être en mesure de mieux se souvenir. Dans ce domaine, cependant, vous devez être très prudent et essayer de ne pas faire avancer certains des faux mythes. La relation entre l’alimentation et la mémoire est, en fait, une question très délicate, qui doit être abordée au-delà de tout doute et au-delà de tout argument qui peut s’avérer fausse. Beaucoup le croient, par exemple, à cet égard, que le fait de manger plus de poisson est bon pour la mémoire grâce à une grande quantité de phosphore que le poisson contient, et qui apporte à notre corps.

Les Experts, au lieu de cela, il est clair que ce n’est pas un mécanisme, bien sûr. Au lieu de cela, ce qui est sûr, c’est le fait qu’un régime alimentaire approprié, menée dans la meilleure façon il peut être en bonne santé, aussi pour la mémoire. Il y a en fait aucun des aliments en particulier, qui fournissent un haut niveau de performance de la mnémonique, mais bien sûr, il est essentiel d’avoir un bon apport en minéraux et en vitamines du groupe B. Ce dernier, en particulier, sont très importants pour maintenir l’efficacité du système nerveux central. À ne pas manquer jamais sur notre table et puis tous ces aliments qui contiennent ce genre de vitamines. La viande, les légumes, les fruits, le lait, les poissons sont fondamentaux dans ce sens, mais il est également important que le régime alimentaire est varié.