Transport aérien: parfois, ils le font mal

Non' tutte le condizioni fisiche autorizzano i voli in aereo

Le transport aérien est certainement rapide, confortable, pratique et idéal pour ceux qui veulent couvrir de longues distances en peu de temps, en dehors du fait que, pour certains endroits, le choix d’un avion est un must. En outre, l’avion reste le moyen de transport le plus sûr,mais, au-delà de la sécurité du voyage, juste pour le vol des situations, des conditions physiques de la personne, y compris un certain âge, contre, dans la plus catégorique,voire d’exclure le vol. Voyons ce que.

Non, dans les premiers jours de la vie Les nourrissons avec seulement une semaine de vie, ne doivent pas être portées sur un plan, leur structure physique est tellement délicat que le risque de ne pas résister à la pression de la hauteur. Le même est vrai pour les femmes enceintes à partir de la trente-deuxième semaine jusqu’à la livraison dans ce cas, le risque est là pour la mère comme pour l’enfant à naître, la même règle pour les nouvelles mères qui viennent d’accoucher une semaine seulement. Une restriction similaire pour les sujets, des deux sexes, de souffrir de douleurs à la poitrine au repos en raison d’une angine de poitrine, ou qui portent sur des faits remontant à des perturbations de décompression après la plongée, y compris tous ceux qui souffrent à cause de la pression intracrânienne anormale causée par une hémorragie interne dans la tête, par un traumatisme, une infection, ou de toute autre pathologie associée.

Limites pour les personnes qui souffrent de maladies contagieuses graves ou aiguës, ainsi que de s’abstenir de voler, les sujets qui souffrent d’une infection des sinus maxillaires, l’oreille, le nez, les trompes d’Eustache, même si ces derniers ont été bloqués, ainsi que l’interdiction absolue de vol, pour ceux qui ont souffert de l’accident vasculaire cérébral récent ou des attaques cardiaques, des traumatismes graves et post-intervention chirurgicale difficile.

Il en va de même pour les personnes qui ont subi un traumatisme, crânio-faciale ou oculaire, les opérations du cerveau ou de l’œil à l’oculaire de pénétration; – les Malades souffrant de maladies respiratoires graves, chroniques de la difficulté à respirer au repos, le pneumothorax est pas résorbé; les patients atteints de la drépanocytose – les Personnes atteintes de troubles psychotiques, sauf s’ils sont totalement sous contrôle.

À l’exception des sujets atteints de maladies graves antécédents psychiatriques et pour les patients souffrant de maladies infectieuses, de sévères restrictions, pour tous les autres cas, sont presque toujours attribuable à des conditions particulières de pression qui atteint l’avion une fois en vol, ces conditions s’aggravent ou de causer des dommages, où l’organisme a déjà fragilisés par les conséquences d’une maladie grave.