Un nouveau test permettra d’identifier très tôt le sexe de l’enfant à naître

Le sexe de l’enfant à naître peut être identifié au début, dans les trois premiers mois de la grossesse, par le biais d’un nouveau test. La demande et la curiosité de la plupart des parents qui peut être répondu à cette innovation, l’examen du sang. Le test est le résultat de recherches en corée sur un week-end ou très important (pas seulement pour satisfaire la curiosité de la maternelle et paternelle) : identifier les maladies graves liées au chromosome X, tel que l’hémophilie.

La recherche a été menée par des chercheurs de KwanDong de l’Université de Séoul, dirigé par le dr Hyun Mee Ryu, et dont les résultats ont été publiés dans le Faseb Journal. Le test, créé par des chercheurs coréens, est tout simplement un prélèvement de sang maternel, dans laquelle seront identifiés à l’aide de techniques d’amplification de l’ADN, les molécules spécifiques pour identifier le sexe du fœtus.

Comment est-ce possible? Dans les premiers mois de la grossesse, une certaine quantité d’Adn foetal libre passe dans le sang maternel, c’est pourquoi il est identifié par le test sanguin. L’étude a porté sur 203 femmes enceintes, qui en a été fait le test en question, en cherchant, notamment, à deux séquences de l’Adn: la DYS14 (chromosome Y pour les hommes ), et de la GAPDH (qui code pour une enzyme). Les résultats ont mis en évidence que la relation entre les molécules peuvent prédire le sexe du futur bébé, et puis confirmé à la fin de la grossesse de bénévoles. Grâce à ce simple test non invasif peut prédire le sexe dans les trois premiers mois de la grossesse, quelque chose qui ne peut certainement trouver l’échographie, depuis organes génitaux externes ne sont pas complètement formée au début du mois, avec le risque de résultats faux, et d’identifier d’éventuelles anomalies sur le chromosome x.