Les enfants et Noël est la seule sécurité des jeux, des conseils d’experts

Pour Noël? Sécurité des jouets: deviner les goûts des plus petits, de choisir le cadeau idéal à mettre sous le sapin de Noël, c’est une question de chance et le droit de “pointe”, mais pour faire vraiment attention, en accordant une attention particulière à la sécurité des enfants, est essentielle. En fait, avec la saison des vacances à les portes, les experts rappellent que le premier aspect à ne pas négliger est la sécurité des jouets.

Mieux vaut préférer un cadeau moins prétentieux, de diminuer le nombre de paquets et des paquets sous l’arbre de noël, de garder les dépenses sous contrôle, mais ne pas être tenté par les prix qui sont trop abordable, qui sont susceptibles d’être remises dangereux en termes de sécurité et de fiabilité du jouet. Cadeaux assurez-vous de Noël pour les enfants, parce que le risque, à l’achat, à la contrefaçon, ou pas, avec toutes les certifications et habilitations de sécurité est gravement préjudice à la santé de la petite. Les petits et les grands dangers, que, à Noël, à la quantité de biens plus ou moins sûr mis sur le marché et la course aux achats, sont vraiment au coin de la rue. L’Inhalation de substances dangereuses, l’ingestion de petits objets ou jouets et pas à la hauteur, des réactions allergiques graves, des matériaux, des peintures ou des colorants, des jouets, s’ils ne sont pas choisis avec soin, vérifier le respect de la réglementation en vigueur, peuvent être transformés en de véritables armes, des ennemis dangereux de la santé des enfants.

Les cas les plus fréquents sont liés au traumatisme (environ 200) comme une suite de jeux dans le presse-papiers, ou forte, ou les chutes de rollers ou skate. Mais aussi par l’inhalation ou l’ingestion de corps étrangers, de petits objets: les yeux d’un animal en peluche, les boules de polystyrène, les cellules du bouton. Ne doit pas être négligée, les blessures produites par les jouets réduit de pièces, ou des réactions allergiques à ses composantes, a souligné le dr. Antonino Reale, chef de la pédiatrie service des urgences de l’hôpital du Bambino Gesù de Rome.