Médicaments: en France, les sirops contre la toux destinée à des enfants, et en Italie?

Le paradoxe, c’est qu’il existe des médicaments, tels que des sirops, des diluants utilisés pour espettorare mieux et, par conséquent, pour rendre plus fluide les voies respiratoires avec la conclusion qu’ils doivent faire de mieux respirer, le patient à qui ils sont prescrits, en particulier, les patients pédiatriques, et au lieu de cela sont retirés du marché parce que ce serait rendre la respiration plus difficile et, par conséquent, serait préjudiciable à la santé de ceux qui les prend.

La conséquence de tout ceci est que, en France, l’équivalent de notre Institut national de la Santé, l’Afssaps, a procédé au retrait du marché des médicaments anticoagulants et mucolitici en fonction carbocisteina et acétylcystéine, mucofluidificanti (benzoate de méglumine), qui, selon l’Afssaps, serait la cause de la difficulté à respirer, a annoncé aujourd’hui l’Aduc, où elle publie sur son site web une liste de sirop et de retrait et de ceux qui sont contre-indiqués pour les enfants de moins de deux ans.

Comme on sait très bien que ces médicaments sont en vente libre en Italie pour guérir ces maladies, même chez les enfants avec un âge inférieur à l’âge de deux ans, nous nous demandons, par conséquent, pour en savoir plus et processus de clarification au niveau européen: il Serait utile de savoir si les contre-indications français devrait s’appliquer aussi en Europe et en Italie, explique l’Aduc – En ce sens, nous avons exhorté le Commissaire européen à la Santé et à la Politique des consommateurs, John Dalli, qui peut agir par le biais de l’Agence européenne des médicaments et le ministre de la Santé, Ferruccio Fazio, qui est l’équivalent italien de l’Agence du médicament, afin de clarifier les effets de sirops et de prendre des décisions conjointes au niveau national et européen.