Pas d’alcool après les vacances? Les dérogations ne sont pas nécessaires

Il y a ceux qui décident de renoncer à l’alcool après les vacances, après que peut-être tu exagères un peu pendant les fêtes. Cependant, il ne serait pas nécessaire de mettre de l’avant les renonciations de ce type. Au moins, disent les experts de la Colombie Foie Trust en Angleterre. En substance, l’abstinence d’alcool pendant une certaine période de temps serait rien, parce qu’ils n’ont pas d’influence dans la possibilité d’obtenir des effets bénéfiques pour le foie. C’est pourquoi la tentative serait totalement absurde.

Entre autres choses, psychologiquement, c’est une stratégie qui n’est pas recommandé, parce que vous obtenez un faux sentiment de sécurité, ce qui pourrait aussi conduire à l’ingestion de grandes quantités d’alcool au cours de la prochaine période. Mark Wright, hépatologue à Southampton General Hospital, a noté: Désintoxication pour seulement un mois, en fait, est inutile.

Il nourrit l’idée que vous pouvez abuser du foie à votre convenance, et puis tout résoudre avec une solution rapide. Si vous choisissez de ne pas boire après les vacances pour un mois environ, nous tombons dans l’erreur de croire qu’ils peuvent réparer les dommages causés au foie dans la période dans laquelle il est ivre d’une manière exagérée, avec régularité, cependant, ne l’est pas, parce qu’un mois est une durée trop limitée parce que vous pouvez obtenir un résultat de ce genre. N’oubliez pas ce processus vous mettre en action dans notre corps, quand vous buvez de l’alcool. Le foie essaie d’expulser l’alcool produisant des enzymes spécifiques, mais si le niveau des enzymes devient très élevé, vous pouvez rencontrer les maladies graves, telles que l’ulcère de et la cirrhose du foie. L’idéal serait donc de boire avec modération tout au long de l’année et de la stratégie de prendre une période de repos, la pensée d’un remède. Photos Patrick Silva